Médicament Hospitalisation Ordonnances Homéopathie Santé Matériel-Médical Préparations Conseils Plantes Huiles-Essentielles

 

 

 

 
  Prévention de l'incontinence urinaire  


Prévention de l'incontinence urinaire
 

Mesures de prévention de base

  Garder ou retrouver un poids santé
Cela permet d’éviter la pression constante que le surplus de poids exerce sur la vessie et les muscles qui l’entourent. Pour connaître votre indice de masse corporelle, faites notre test : Indice de masse corporelle (IMC) et tour de taille.

  Renforcer les muscles du plancher pelvien
Les femmes enceintes ont intérêt à pratiquer les exercices de Kegel (voir la section Traitements médicaux) pour prévenir l’affaiblissement des muscles du plancher pelvien. À la suite de l’accouchement, celles qui ont des problèmes urinaires devraient aussi faire ces exercices et, si nécessaire, entreprendre une rééducation du plancher pelvien (aussi appelé périnée) chez un physiothérapeute ou un kinésithérapeute spécialisé.

  Prévenir et soigner les troubles de la prostate
La prostatite (inflammation de la prostate), l’hypertrophie bénigne de la prostate ou le cancer de la prostate peuvent occasionner de l’incontinence.

  Prévenir la constipation
Tant chez l’homme que chez la femme, la constipation peut causer de l’incontinence. Le rectum étant situé derrière la vessie, des selles bloquées risquent d’exercer une pression sur la vessie, donc de provoquer des pertes d’urine.

  Surveiller sa médication
Des médicaments, selon le cas, causer ou aggraver l’incontinence : les médicaments contre l’hypertension, les antidépresseurs, les médicaments pour soigner le coeur et le rhume, les relaxants musculaires, les somnifères. En discuter avec son médecin.

Mesures pour prévenir l'aggravation

  Boire adéquatement
Réduire la quantité de liquides que l’on consomme n’élimine pas l’incontinence. Il est important de boire suffisamment, sinon l’urine devient très concentrée. Cela risque d’irriter la vessie et de déclencher une incontinence par impériosité (incontinence d’urgence).

Éviter de boire beaucoup en peu de temps.
En cas d’incontinence nocturne, réduire sa consommation de liquide le soir.
Ne pas trop boire dans des circonstances risquées (en dehors de chez soi, loin des toilettes, etc.).

  Attention aux aliments irritants
Cette mesure concerne les gens atteints d’incontinence urinaire d’urgence. Réduire la consommation d’agrumes et de jus d’agrumes (orange, pamplemousse par exemple), de chocolat, de boissons contenant des substituts de sucre (boissons « diète »), de tomates et de mets épicés, qui figurent parmi les produits irritants pour la vessie. Ils stimulent donc sa contraction.

  Réduire ou éviter la consommation d’alcool.

  Réduire ou éviter la consommation de café et d’autres boissons contenant de la caféine (thé, cola), car ils irritent la vessie.

  Prévenir les infections urinaires
Une infection urinaire chez une personne atteinte d’incontinence urinaire d’urgence ou sur le point de l’être peut provoquer des pertes d’urine. Mieux vaut veiller à prévenir les infections urinaires ou à les traiter rapidement.

 Voir aussi - Incontinence urinaire, qu'est ce que c'est? - Traitements de l'incontinence urinaire -

 

 
  Copyright © 2009 Pharmacie du Montmarin - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site

Pharmacie du Montmarin - Vesoul pharmacie du Montmarin