Préparations Plantes Ordonnances Hospitalisation Matériel-Médical Conseils Santé Homéopathie Huiles-Essentielles Médicament

 

 

 

 
  Les pathologies du sommeil  


j'ai trop mal dormi !
Les pathologies du sommeil

 

Les pathologies du sommeil
Encore méconnues, les pathologies liées au sommeil sont bien souvent négligées. Elles peuvent pourtant avoir des conséquences graves (obésité, dépression, troubles comportementaux…). 
Il est donc important de les faire diagnostiquer (par son médecin généraliste ou un spécialiste du sommeil) dès qu’apparaissent par exemple une diminution ou une augmentation anormale de la durée du sommeil, une détérioration de sa qualité ou des accès de somnolence dans la journée.
On note quatre grands types de pathologies du sommeil :
• L’insomnie :
Elle touche près de 10 % des français de manière chronique et se traduit par un sommeil de mauvaise qualité, des difficultés d’endormissement, et des réveils multiples et/ou trop précoces le matin. A noter que l’insomnie peut découler d’autres pathologies comme la dépression, les problèmes digestifs (reflux gastro-œsophagien notamment) ou l’asthme nocturne.
• Le syndrome des jambes sans repos :
Il se traduit par des mouvements involontaires au cours du sommeil dont le dormeur n’a pas conscience (flexion des pieds et des orteils). Mais également par des impatiences ou des douleurs dans les jambes, le soir ou la nuit. La cause en est souvent l’immobilité prolongée. Pour éviter le syndrome des jambes sans repos, il est conseillé de ne pas se mettre au lit trop longtemps avant de dormir.
• Les apnées du sommeil :
Plus fréquentes après 50 ans (5% à 7% de la population adulte, 15% chez les plus de 70 ans), elles se traduisent par des obstructions du pharynx tout au long de la nuit qui provoquent des arrêts respiratoire répétés. Ce phénomène d'obstruction peut se produire des dizaines voire des centaines de fois par nuit. Chaque apnée s'accompagne d'un micro-éveil qui déstructure le sommeil et provoque un stress cardio-vasculaire. La journée les symptômes de l’apnée du sommeil sont la somnolence excessive, des troubles de l'attention, de la mémoire ou de l'humeur; la nuit, deux symptômes sont très évocateurs; des ronflements bruyants et des arrêts respiatoires perçus par l'entourage. Ce trouble peut-être lié à des facteurs très divers, tels que le poids, la morphologie ou les excès d’alcool ou de médicaments. Et parfois à des pathologies associées comme l’hypertension et les atteintes cardiovasculaires.
• Les hypersomnies :
Elles se caractérisent soit par un allongement anormal de la durée du sommeil (sommeil non récupérateur qui entraîne des somnolences diurnes), soit par des endormissements répétés et incontrôlables (narcolepsie) dus à un problème de régulation du sommeil. Ces troubles peuvent néanmoins être traités soit par traitement médicamenteux, soit par une rééducation du sommeil.

Encore méconnues, les pathologies liées au sommeil sont bien souvent négligées. Elles peuvent pourtant avoir des conséquences graves (obésité, dépression, troubles comportementaux…). 

Il est donc important de les faire diagnostiquer (par son médecin généraliste ou un spécialiste du sommeil) dès qu’apparaissent par exemple une diminution ou une augmentation anormale de la durée du sommeil, une détérioration de sa qualité ou des accès de somnolence dans la journée.

 

On note quatre grands types de pathologies du sommeil :

• L’insomnie :

Elle touche près de 10 % des français de manière chronique et se traduit par un sommeil de mauvaise qualité, des difficultés d’endormissement, et des réveils multiples et/ou trop précoces le matin. A noter que l’insomnie peut découler d’autres pathologies comme la dépression, les problèmes digestifs (reflux gastro-œsophagien notamment) ou l’asthme nocturne.

• Le syndrome des jambes sans repos :

Il se traduit par des mouvements involontaires au cours du sommeil dont le dormeur n’a pas conscience (flexion des pieds et des orteils). Mais également par des impatiences ou des douleurs dans les jambes, le soir ou la nuit. La cause en est souvent l’immobilité prolongée. Pour éviter le syndrome des jambes sans repos, il est conseillé de ne pas se mettre au lit trop longtemps avant de dormir.

• Les apnées du sommeil :

Plus fréquentes après 50 ans (5% à 7% de la population adulte, 15% chez les plus de 70 ans), elles se traduisent par des obstructions du pharynx tout au long de la nuit qui provoquent des arrêts respiratoires répétés. Ce phénomène d'obstruction peut se produire des dizaines voire des centaines de fois par nuit. Chaque apnée s'accompagne d'un micro-éveil qui déstructure le sommeil et provoque un stress cardio-vasculaire. La journée les symptômes de l’apnée du sommeil sont la somnolence excessive, des troubles de l'attention, de la mémoire ou de l'humeur; la nuit, deux symptômes sont très évocateurs; des ronflements bruyants et des arrêts respiatoires perçus par l'entourage. Ce trouble peut-être lié à des facteurs très divers, tels que le poids, la morphologie ou les excès d’alcool ou de médicaments. Et parfois à des pathologies associées comme l’hypertension et les atteintes cardiovasculaires.

• Les hypersomnies :

Elles se caractérisent soit par un allongement anormal de la durée du sommeil (sommeil non récupérateur qui entraîne des somnolences diurnes), soit par des endormissements répétés et incontrôlables (narcolepsie) dus à un problème de régulation du sommeil. Ces troubles peuvent néanmoins être traités soit par traitement médicamenteux, soit par une rééducation du sommeil.

 

Voir aussi - Qu'est ce que le sommeil? - Comment mieux dormir?  -

 

 

 
  Copyright © 2009 Pharmacie du Montmarin - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site

Pharmacie du Montmarin - Vesoul pharmacie du Montmarin