Hospitalisation Conseils Homéopathie Médicament Préparations Santé Huiles-Essentielles Plantes Matériel-Médical Ordonnances

 

 

 

 
  La gale  


parasite de la gale

LA GALE

 

Qu'est ce que la gale?

La gale humaine ou gale sarcoptique, est due à la contamination de la peau par un acarien, c'est-à-dire un parasite de petite taille, appelé Sarcoptes scabiei hominis. Il s'agit d'une maladie contagieuse qui se transmet généralement par des contacts humains directs, intimes et prolongés comme il en existe au sein d'un couple ou d'une famille. Du fait de la possible contamination sexuelle, la gale est aussi considérée comme une infection sexuellement transmissible. Elle touche tous les âges, toutes les ethnies et toutes les catégories sociales, contrairement à certaines idées faussement répandues. Elle peut survenir également sous forme d'épidémie au sein de collectivités médicalisées, de foyers pour personnes âgées, chez des sujets aux moyens de défense diminués (immunodéprimés) ou encore dans des milieux sociaux défavorisés dès lors qu'il existe une forte promiscuité.

Le parasite pénètre et contamine la couche superficielle de la peau .La gale provoque des lésions cutanées et des démangeaisons qui s'aggravent au cours de la nuit. Seule la femelle est pathogène et donc responsable des lésions. Après avoir été fécondée, elle pénètre sous la couche cornée de l'épiderme, y creuse des galeries où elle pond ses œufs. Ces galeries sont parfois visibles à la surface de la peau (sillons scabieux) de même que l'endroit où loge l'acarien (vésicule perlée). La présence de ces lésions spécifiques permet le diagnostic de la maladie. .La mobilité de l'acarien à la surface de la peau est bonne, de l'ordre de plusieurs centimètres par heure, pour des températures de 25°C à 30°C. Il perd en revanche sa mobilité pour des températures inférieures à 20°C et meurt en 12 à 24 heures. De même, il est tué très rapidement dès lors que la température dépasse les 55°C. La période d'incubation est de 3 semaines, mais est plus courte en cas de réinfestation.

Le cycle parasitaire, c'est-à-dire l'éclosion des œufs et la maturation de l'acarien adulte est de 20 jours.

 

Localisation de la gale

La gale se localise essentiellement :

Entre les doigts
Poignets
Coudes
Aisselles
Nombril
Cuisses
Organes génitaux externes

 

Les différents types de gale

LA GALE TYPIQUE C'est la forme la plus fréquente. Elle se caractérise par l'existence de démangeaisons (prurit) à recrudescence nocturne et par des lésions cutanées non spécifiques dues au grattage. La topographie des lésions de grattage est particulièrement évocatrice quand elles se situent au niveau des espaces interdigitaux (entre les doigts), sur la face antérieure des poignets, sur les coudes et les emmanchures antérieures, autour de l'ombilic, sur les fesses, sur la face interne des cuisses, sur les organes génitaux externes chez l'homme et au niveau du mamelon et de l'aréole mammaire chez la femme.

LA GALE DU NOURRISSONChez le tout petit enfant, la gale peut revêtir un aspect trompeur avec, en particulier, une atteinte du visage, des nodules scabieux péri-axillaires et des vésiculo-pustules palmo-plantaires.
LA GALE DES « GENS PROPRES »Son diagnostic est souvent difficile en raison de la rareté des lésions. Il faut y penser devant un prurit diffus persistant.
LA GALE PROFUSELa gale profuse se caractérise par une extension des lésions à l'ensemble de l'organisme. On retrouve ainsi des lésions cutanées dans le dos. Elle est souvent liée à un diagnostic tardif, à des traitements inadaptés ou à la présence d'un terrain immunitaire défavorable (VIH).LA GALE HYPERKÉRATOSIQUEElle survient dans un contexte particulier d'immunodépression ou chez des sujets âgés vivant en collectivité. Tout le corps est atteint y compris le visage, le cuir chevelu, les ongles. Il existe une érythrodermie avec des lésions hyperkératosiques . Beaucoup moins fréquente que la gale typique, il s'agit d'une gale extrêmement contagieuse avec des milliers, voire des millions de parasites dans la peau. Parfois, la gale hyperkératosique est limitée à un segment de peau.LES GALES COMPLIQUÉESLes lésions peuvent être surinfectées, en particulier par du staphylocoque. On parle alors d'impétiginisation des lésions. 
Un eczéma peut également survenir secondairement à la gale par intolérance à son traitement.LA GALE TYPIQUE  C'est la forme la plus fréquente. Elle se caractérise par l'existence de démangeaisons (prurit) à recrudescence nocturne et par des lésions cutanées non spécifiques dues au grattage ou à la réaction immunitaire de l'organisme et des lésions spécifiques plus rares qui permettent d'affirmer le diagnostic.La topographie des lésions de grattage est particulièrement évocatrice quand elles se situent au niveau des espaces interdigitaux (entre les doigts), sur la face antérieure des poignets, sur les coudes et les emmanchures antérieures, autour de l'ombilic, sur les fesses, sur la face interne des cuisses, sur les organes génitaux externes chez l'homme et au niveau du mamelon et de l'aréole mammaire chez la femme.

LA GALE DU NOURRISSON Chez le tout petit enfant, la gale peut revêtir un aspect trompeur avec, en particulier, une atteinte du visage, des nodules scabieux péri-axillaires et des vésiculo-pustules palmo-plantaires.

LA GALE DES « GENS PROPRES  Son diagnostic est souvent difficile en raison de la rareté des lésions. Il faut y penser devant un prurit diffus persistant.

LA GALE PROFUSE La gale profuse se caractérise par une extension des lésions à l'ensemble de l'organisme. On retrouve ainsi des lésions cutanées dans le dos. Elle est souvent liée à un diagnostic tardif, à des traitements inadaptés ou à la présence d'un terrain immunitaire défavorable (VIH).

LA GALE HYPERKÉRATOSIQUE Elle survient dans un contexte particulier d'immunodépression ou chez des sujets âgés vivant en collectivité. Tout le corps est atteint y compris le visage, le cuir chevelu, les ongles. Il existe une érythrodermie avec des lésions hyperkératosiques . Beaucoup moins fréquente que la gale typique, il s'agit d'une gale extrêmement contagieuse avec des milliers, voire des millions de parasites dans la peau. Parfois, la gale hyperkératosique est limitée à un segment de peau.

LES GALES COMPLIQUÉES Les lésions peuvent être surinfectées, en particulier par du staphylocoque. On parle alors d'impétiginisation des lésions. 

 

Voir aussi - Comment traiter la gale - Conseils pratiques en cas de gale -

 

 
  Copyright © 2009 Pharmacie du Montmarin - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site

Pharmacie du Montmarin - Vesoul pharmacie du Montmarin